Un bijou, un don

Contribuer à la mission de la Congrégation des Moniales Bénédictines de la Reine des Apôtres

A chaque achat d'un bijou Delicii, nous nous engageons à reverser 5 euros à la Congrégation des Moniales Bénédictines de la Reine des Apôtres.  

Congrégation bénédictine  de la Reine des Apôtres

L’origine de la congrégation remonte à 1921, lorsque Dom Nève, Abbé de Saint-André près de Bruges, a voulu fonder une congrégation de " moniales apôtres " qui partage le charisme de son abbaye : rayonner la vie monastique et implanter la vie bénédictine là où elle n’existe pas encore ou n’existe plus.

Il envoie les fondatrices se former à Angers, chez les soeurs bénédictines servantes des pauvres, et, le 21 mai 1921, les sept premières soeurs entrent au monastère Notre Dame de Béthanie à Loppem. Le nom "Béthanie" a été choisi parce qu’il est le nom du village des amis de Jésus, Marthe, Marie et Lazare. Ce monastère s’insère dans la grande tradition du monachisme occidental et, dès le début, les sœurs participèrent avec les moines de l’Abbaye Saint-André à l’évangélisation du Katanga par l’implantation de la vie monastique au Congo.

Aujourd’hui la Congrégation est devenue la Congrégation des moniales bénédictines de la Reine des Apôtres, de droit pontifical depuis 1946. Elle est implantée dans les deux hémisphères : en Belgique, au Portugal, en Angola, en République démocratique du Congo (à Kinshasa et au Katanga), au Brésil : au Parana ( Mandirituba) et en Amazonie (Itacoatiara), et à Bethléem en Territoires Palestiniens.


A Bethléem, le monastère de l'Emmanuel, appartenant à la Congrégation des Moniales Bénédictines de la Reine des Apôtres, a une double vocation: contribuer à faire revivre au sein de l'Eglise grecque catholique les traditions monastiques de l'Eglise indivise et constituer un foyer d'intense prière pour l'Unité chrétienne.

Cette communauté partage le quotidien des habitants de Bethléem. Une soixantaine d'enfants suivent le catéchisme. Les soeurs ont à coeur d'aider les familles chrétiennes ou musulmanes touchées par la pauvreté (aide pour les études, la santé, le logement, le travail...). Un ouvroir, produisant des vêtements liturgiques, emploie des femmes palestiniennes réfugiées musulmanes. L'atelier d'objets en bois d'olivier collabore avec des artisans chrétiens.

C'est à cette belle mission que vous contribuerez si vous faites l'acquisition d'un bijou Delicii. Merci à vous.